Année 2016-2017

Des lycéens à l'Opéra

Par ELODIE CALLIS, publié le mercredi 14 juin 2017 09:20 - Mis à jour le mercredi 14 juin 2017 12:54

Ce printemps 2017, les élèves d'une classe de 1e section sportive ont participé au projet qui était porté par le professeur d'Allemand et le professeur de Lettres de la classe.


Au cœur du projet figurait la pièce 'Nicht schlafen' du chorégraphe belge Alain PLATEL, programmée à la MC2 de Grenoble. Comme chaque année, nous avons pu faire précéder la soirée spectacle par une visite détaillée du lieu et les élèves ont pu mesurer la complexité de l'organisation d'un tel équipement, en circulant dans ses diverses parties, jusqu'en sous-scène et dans les coulisses; certains ont également eu la possibilité d'assister à un moment de répétition, et plus tard, le groupe dans son entier a pu échanger avec l'assistant d'Alain Platel sur la pièce, sa création et la réflexion artistique qui la sous-tend.


Cette visite présente également l'avantage d'entrer progressivement dans cet 'autre monde' qu'est le spectacle sur scène, voyage dans le monde de l'imaginaire.


Chacune de nos participations nous permet de constater le grand intérêt que présente une telle sortie culturelle : si tous les élèves ne sont pas d'emblée convaincus de pouvoir retirer quelque chose de leur sortie, à l'issue du projet, nombre d'entre eux ont pu changer d'avis et entrevoir la multiplicité des formes de la création artistique (particulièrement dans ce cas, des sportifs ayant une représentation de l'action physique, du corps, bien éloignée du monde de la danse contemporaine).


Dans le cadre du cours d'allemand, le travail a été approfondi par l'étude du docu de Anne Linsel sur la re-création pour et par des adolescents de la pièce Kontakthof de Pina BAUSCH, Rêves Dansants (2010). Le parallèle avec leur situation est évident, et le vécu (réel) de ces ados raconté par le film a été un prolongement bienvenu pour 'Nicht schlafen'.


En cours de Lettres, les formes d'expression artistique étant un point essentiel du programme, les élèves ont pu s'appuyer sur une création concrète du monde des images qui leur est familier.

En résumé, le Lycée se réjouit de pouvoir année après année bénéficier de l'appui de la Région pour proposer une telle ouverture sur le monde de la création à des élèves qui - particulièrement du fait de notre situation géographique - n'ont guère l'occasion de faire l'expérience de la puissance des arts vivants, et entend poursuivre dans cette voie.

Jean-Marc Soulié

Professeur d'Allemand

 

Ce projet a été financé par la Région Auvergne Rhône-Alpes

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe