Année 2016-2017

Prix littéraire : les 2DEM rencontrent Anthony Pastor auteur de la bande dessinée "Le sentier des Reines"

Par ELODIE CALLIS, publié le lundi 30 janvier 2017 15:46 - Mis à jour le jeudi 23 mars 2017 12:04

Voici quelques extraits des comptes rendus proposés par des élèves de la classe de 2DEM (Diplôme d'Etat Montagne) au sujet de la rencontre au CDI avec Anthony Pastor, auteur de la bande dessinée "Le sentier des Reines". Bonne lecture !

 

Baudry Chloé : "Le 11 janvier, Anthony Pastor, réalisateur et dessinateur de la bande dessinée "Le sentier des Reines" est venu dans notre lycée pour nous rencontrer. On l'a vu arriver, lui et sa chemise jaune dans le CDI, un grand sourire aux lèvres. Il s'est adossé contre la table et a commencé à nous parler. Féministe dans l'âme, le dessinateur nous a parlé de comment lui était venu l'idée de ce livre. Il voulait que des femmes d'après guerre (1920) s'émancipent et quittent la France. Les idées fleurissent dans son esprit, il a d'abord pensé à un village de pêcheurs. Seulement, dessiner des paysages marins ne l'intéressait pas. C'est alors que ses souvenirs d'enfance dans les montagnes, notamment à Bourg-Saint-Maurice lui reviennent en tête. Il décida donc de les faire descendre dans les montagnes pour rejoindre la mer...."

Leforestier Noa : "Anthony Pastor a beaucoup travaillé pour réaliser cette longue et belle bande dessinée. L'auteur cherche à montrer le féminisme et prouve que les femmes sont courageuses. Pour cela, il fait marcher deux femmes, Blanca et Pauline, deux veuves qui ont perdu leur mari dans une avalanche dans des conditions difficiles avec des péripéties. Elles sont accompagnées de Florentin, orphelin de parents décédés dans l'avalanche eux aussi. La "voix off" est faite par ce jeune homme car il représente "l'homme de demain". C'est un symbole. A leur poursuite, un homme, Félix Arpin, représente le "vieil homme", la souffrance de la guerre. L'auteur a choisi de le pas le tuer pour lui donner une sorte de "chance" après la guerre...."

Etienne Julo : "Pour réaliser cette BD, Anthony Pastor a utilisé des photos et des cartes postales de l'époque mais il s'est aussi aidé des paysages réels qu'il retouche à sa manière. Il s'est aussi beaucoup inspiré du film "La trace" qui date de 1983. Son objectif était ainsi de se baser sur le réel...."

Maxime Rassat-Jagot :  Sa première œuvre a été publiée en 2006 depuis, il en a écrit 10 autres et à présent, il arrive à vivre de  sa passion pour l'écriture. Cela implique un travail sérieux, permanent, et une bonne gestion du planning. Cet auteur élabore en moyenne 4 planches par semaine après avoir imaginé l'histoire à la base. Il travaille environ 7 heures chaque jour dont 5 à 6 heures pour les illustrations. Dans un premier temps, les 5 premiers livres d'Anthony Pastor ont été édités par un éditeur peu connu : "l'An 2" puis, Casterman a demandé s'il pouvait l'éditer. Anthony Pastor a mis un an et demi à écrire le livre "Le sentier des Reines" et il en a vendu entre 6000 et 7000 exemplaires.

Je souhaite à de nombreux lycéens d'avoir l'opportunité de vivre ce moment culturel, riche et passionnant..."

Leforestier Noa : " J'ai pensé que ce livre était très intéressant et beau à lire. les dessins sont dessinés de façon réaliste et les couleurs vont bien avec la situation. En regardant un peu la première de couverture, je n'avais pas envie de lire cette bande dessinée qui me paraissait inintéressante. J'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire à cause du graphisme. Mais, finalement, j'ai apprécié. Je suis contente d'avoir rencontré l'auteur. C'est un très beau livre, j'ai adoré."   

Etienne Julo : "Anthony Pastor s'est beaucoup attaché aux personnages et a donc décidé de réaliser une suite en Nouvelle Zélande qui sortira en septembre prochain."

 

Ci-dessous, quelques photos :

 

 
Le "Prix littéraire des lycéens et apprentis" est un projet financé par la région Auvergne Rhône-Alpes
 
Pièces jointes
Aucune pièce jointe